Nolween Leroux – le blog : éditos juridico-ludiques, les chroniques de Nolwenn, l’actualité du droit de la famille commenté

Peut-on partir à l’étranger avec son enfant sans l’accord de l’autre parent ?

Actualité droit peur

Avec l’arrivée des vacances d’été, c’est un sujet qui revient souvent et qui occupe les parents séparés comme les tribunaux. Peut-on partir sans communiquer à l’autre parent la destination ? Doit-on avoir l’accord de l’autre parent pour partir à l’étranger avec son enfant ? Un enfant mineur peut-il voyager seul sans l’accord de ses parents ? Peut-on empêcher l’autre parent d’emmener son enfant à l’étranger ? Autant de questions qui ont des réponses légales.
Lire la suite

Entretenir ses enfants, dans quelle mesure ?

Actualité droit présentation

Entretenir ses enfants, dans quelle mesure ?

Monsieur X donne de l’argent de poche à son fils. Celui-ci doit-il rembourser son père une fois l’indépendance financière acquise ? Et le mariage de sa fille : est-ce un don ou un prêt ? Au-delà du clin d’œil à l’actualité, les relations d’argent entre parents et enfants peuvent être des sujets compliqués. Entre subvenir aux besoins, prêter, donner, quelles sont les obligations à respecter ?

Lire la suite

Avez-vous un bon alibi ?

Actualité droit dégout

C’est d’ordinaire plus dans les séries policières américaines que l’on entend parler d’alibi. Pourtant, entre la sortie du film de Philippe Lacheau, Alibi.com, et l’existence de vrais sites proposant des alibis pour couvrir un adultère, le terme peut s’immiscer dans des procédures de divorce et de séparation. Mais attention, entre un client et son avocat, et ensuite devant la loi, un faux alibi n’est pas une option.

Lire la suite

Avocat – client : comment former le bon duo

Actualité droit joie

En droit de la famille, et particulièrement dans le cas des situations douloureuses comme une séparation ou un divorce, certains clients ont parfois l’impression d’avoir fait l’essentiel du chemin en poussant la porte d’un cabinet d’avocats. Ils adoptent alors une posture passive vis-à-vis de leur avocat, voyant parfois la robe noire comme l’habit d’un magicien. Pourtant, sans un client investi, l’avocat ne peut pas grand-chose.

Lire la suite